© 2015 par Librairie Galerie Louis Rozen.

  • facebook-square
  • Instagram - Black Circle

"CONSTANTIN BRANCUSI 1876-1957". Collectif. Editions Gallimard & Centre Georges Pompidou, Paris. 1995.
Ref LAR0140

CONSTANTIN BRANCUSI 1876-1957

€60.00Prix
  • "CONSTANTIN BRANCUSI 1876-1957". Collectif. Editions Gallimard & Centre Georges Pompidou, Paris. 1995. Grand et fort in-8, couverture cartonnée photo. 408 pages. Texte en français, préfaces de Pierre Dauzier & François Barré, illustré de très nombreuses reproductions photographiques noir & blanc et couleurs, in-texte et hors texte. Ouvrage réalisé dans le cadre de l'exposition consacrée à l'artiste au Centre Georges Pompidou, Paris, du 14 Avril au 21 Août 1995 puis au Philadelphia Museum of Art, Philadelphie, du 08 Octobre au 31 Décembre 1995.

    "Adam et Ève, le Torse de jeune fille, la Plante exotique, Léda, Le Poisson, Le Coq, Le Phoque, La Tortue volante : même si l'on met à part les premières sculptures consacrées exclusivement à la figure humaine, les thèmes du vivant dominent dans l'œuvre de Constantin Brancusi. Mais comment l'impression de vie peut-elle devenir réalité dans la sculpture? La tradition et le XIXe siècle donnent plus ou moins cette réponse : par l'imitation de la nature, par la mimésis du vivant, telle qu'elle est décrite, par exemple dans la légende de Pygmalion, ce sculpteur qui sut réaliser une statue de femme si proche de la réalité que Vénus, convaincue, lui fit franchir le dernier petit pas de l'imitation parfaite de la nature au naturel du vivant, éveillée à la vie, la statue descend du piédestal de sa condition d'objet. Que ce dernier petit pas représente en réalité une distance infranchissable, que la reproduction mimétique ne parvienne pas à rendre l'impression de vie dans l'œuvre d'art, mais qu'au contraire elle s'en éloigne, tout cela fait partie des jugements fondamentaux de la modernité. Les Beaux-Arts - et surtout la sculpture pour laquelle une mimésis corporelle est particulièrement tentante - doivent chercher la vie dans une autre direction que celle de l'imitation traditionnelle de la nature..." Extrait de "Constantin Brancusi, la réalité de la sculpture" par Friedrich Teja Bach. Ref LAR0140