top of page

"MARIO GIACOMELLI. L'ERMITE DE SENIGALLIA – VINTAGES 1953-1968". Collectif. Editions Berthet-Aittouares, 2004.

Ref LPB0918

MARIO GIACOMELLI. L'ERMITE DE SENIGALLIA – VINTAGES 1953-1968

€45.00Prix
  • "MARIO GIACOMELLI. L'ERMITE DE SENIGALLIA – VINTAGES 1953-1968". Collectif. Editions Berthet-Aittouares, 2004. Imprimé en Italie. in-8 carré, dos droit, couverture souple cartonnée photo. 124 pages. Textes bilingue français / anglais, de Mario Giacomelli, Jean Dieuzaide, Véronique Bouruet-Aubertot, illustré de 90 reproductions photographiques noir & blanc, pleine page, par Mario Giacomelli et deux portraits du photographe réalisés par Jean-Baptiste Huynh et Jean Dieuzaide. Ouvrage réalisé dans le cadre de l'exposition éponyme à la Galerie Aittouares & à la Galerie Berthet-Aittouares, Paris, en 2004.

     

    "La réalité dont témoigne ce philosophe dépasse le réel de la photographie : il filtre, il creuse, il fouille par une réflexion nettement plus pénétrante et passionnée que celle trop souvent routinière du journaliste photographe. Avec une habileté d'une rapidité surprenante, au moment où il le veut et comme il le veut, il photographie l'invisible, traque l'impondérable, fige l'homme sur le seuil troublant des grandes interrogations spirituelles. Dans le silence du petit laboratoire de Senigallia, Mario Giacomelli continue sur sa lancée, il manipule et violente le matériau photographique, augmente visuellement la tension dramatique de l'image, sans céder à l'exigence du beau tirage ; le fond de l'image, dans ce cas précis, n'en aurait que faire. C'est sa manière de prendre ses distances avec ses sujets de prédilection, l'homme, l'amour, la terre, qu'il traite par séries accompagnées d'un bref commentaire : "Je n'ai pas de mains qui caressent le visage", à propos de la séquence sur les séminaristes, ou "La mort viendra et aura tes yeux", pour celle sur les vieillards de l'hospice…" Jean Dieuzaide.

     

    Ref LPB0918

bottom of page