"SUDARI DI CARTA" par Ernest Pignon-Ernest. Editions du Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain, Nice. 1995.
Ref LAR0202

SUDARI DI CARTA

€40.00Prix
  • "SUDARI DI CARTA" par Ernest Pignon-Ernest. Editions du Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain, Nice. 1995. Grand in-8, dos droit, couverture souple cartonnée photo. 94 pages. Textes en français de Gilbert Perlein, Régis Debray, Paul Virilio & Ernest Pignon-Ernest, avant-propos de Claude Fournet, illustré de nombreux croquis et reproductions photographiques, noir & blanc et couleurs, par Ernest Pignon-Ernest. Ouvrage réalisé dans le cadre de l'exposition éponyme au Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain de Nice du 24 Novembre 1995 au 10 Mars 1996. 

     

    "Suaires de papier, linceuls porteurs d'image, les images d'Ernest Pignon-Ernest sont autant de substituts fragiles de la réalité, autant de traces, de signes du corps, autant de quêtes du corps, de l'Homme parmi les hommes. Ces papiers-suaires sont porteurs d'empreintes, signes arrêtés de notre éternité. Ces empreintes trouvent leur place dans une longue lignée d'images qui ont un pouvoir évocateur, sinon magique. Elles sont étonnamment proches des traces de mains de la grotte de Lascaux. Négatives, positives, avec ou sans doigt "amputés", elles sont la trace du passage, la trace du corps, l'idée de l'existence d'un homme qui cherche son éternité en offrant son empreinte. Les mains préhistoriques s'approprient le mur, "signent" la paroi et nous insufflent le rêve de la pérennité. En cela, elles rejoignent aussi le pouvoir su Saint Suaire, image oscillante du "séjour du Christ" ou de la volonté naïve de donner corps... Par son utilisation de la sérigraphie, Ernest Pignon-Ernest fabrique traces et empreintes. Le principe de la sérigraphie par usage d'écrans de soie successifs, oblige à un travail de strates, chacune étant une trace, une ombre de l'image finale, de la réalité de l'image artistique..." Gilbert Perlein.

     

    Ref LAR0202